loader-image
Paris
12:42 pm,
temperature icon 18°C

La stratégie au cœur de l'information

24 mai 2024

Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.
Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.

Augmentation du prix du carburant, le FMI fait plier le Cameroun par un appui budgétaire de 45 milliards de FCFA

Le “OK” du Cameroun pour l’augmentation du prix du carburant déclenche le décaissement par le FMI de 45 milliards de FCFA pour début mars en terme d’appui budgétaire. L’annonce de ce décaissement de 74,6 millions de dollars des États-Unis a été faite ce lundi sur le site de l’institution.

Après de longues années de bras de fer entre le Cameroun et le Fond Monétaire International sur l’augmentation du prix du carburant via la réduction des subventions, le Cameroun cède enfin. Le prix du carburant va augmenter, une augmentation faisant passer le prix du super de 630 à 730 FCFA pour le Super, le litre de gasoil à 720 FCFA, le pétrole et le gaz restent inchangés. Toutes ces augmentations sont la conséquence d’un surendettement, des dettes improductives qui ont contraint le FMI à revenir au Cameroun imposer de réduire les subventions de l’État.

Des mauvaises allocations des ressources disponibles, des dépenses fantaisistes sur les lignes 65 et 94, la dette du Cameroun est passée de 900 milliards à 11 000 milliards de FCFA en l’espace de 10 ans.

Le FMI s’il veut être crédible, ne doit pas se limiter à la pression sur les subventions de carburants, elle doit veiller au respect du chronogramme sur les contrats de performances révélant qu’à compter du 1er janvier 2023, et ce jusqu’au 31 décembre 2024, toutes les entreprises et établissements du portefeuille de l’État seront mis sous contrats de performance. Ces entreprises publiques budgétivores sont les premiers facteurs d’appauvrissement du Cameroun.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *