La stratégie au cœur de l'information

5 octobre 2022

Verser les ordures par terre, défaut de balayer devant sa maison, les mauvaises pratiques désormais sanctionnées
Crédit : Yaoundé - flickr.com

Verser les ordures par terre, défaut de balayer devant sa maison, les mauvaises pratiques désormais sanctionnées

Dans la pratique de bonne gouvernance, les mauvaises habitudes ont un coût, c’est du moins ce qu’il faut retenir des mesures prises par la ville de Yaoundé Ier pour discipliner les populations aux règles d’hygiène et de respect du bien public.

« Peu importe la sanction prise contre un citoyen, lorsqu’elle touche déjà à ses poches il s’ajuste »

Epaphrase Hol, acteur de la société civile

Ainsi donc, dans le but de « promouvoir les bonnes pratiques en matière d’hygiène et de salubrité publique », le conseil municipal de la commune d’arrondissement de Yaoundé 1er a décidé de sanctionner des actes d’incivisme de ses populations. Sur les cinq actes d’incivisme ayant été listés, l’on peut citer le déversement des eaux usées sur la chaussée par une personne physique, 10 000 FCFA d’amende, le déversement des ordures ménagères et autres actes inciviques sanctionnés d’une amende de 5 000 FCFA, le déversement des eaux usées par une personne morale qui va coûter 50 000 à son contrevenant et  50 000 FCFA seront aussi exigés à ceux qui déversent des huiles de vidange et autres lubrifiants.

L’amende la plus élevée, 75 000 FCFA, sera exigée à ceux qui déversent des « produits jugés toxiques au regard de la loi », prévient le Maire Jean-Marie Abouna. Selon une source en interne, pour traquer les contrevenants, la Mairie propose une prime à qui viendra dénoncer avec preuve en photo à l’appuie.

La même rigueur sera appliquée dans la ville d’Eseka ou pour combattre l’insalubrité et les maladies du peri-fecal, le Maire a ressorti certaines lois existantes depuis 2010 pour les mettre en application. Ainsi donc, vous êtes passibles d’une amende de 2000 FCFA si vous vous rendez coupables de défaut de balaye devant la maison, dépôt d’ordures sur la voie publique, puits sans couvercle, rideaux sales, jet d’eaux usées sur la voie publique, ou encore défaut de blouse ou blouse insalubre pour ce qui est des commerçants.

Une amende de 3000 FCFA est infligée à ceux qui n’ont pas de puisards pour leurs eaux usées, ou encore ceux dont les latrines sont mal entretenues ou sont sans couvercle. Les habitants qui n’ont pas de latrines, lavent leur linge aux abords des sources d’approvisionnements en eau, qui ont une « case vétuste menaçant ruine », laissent leurs bêtes en divagation ou transportent des cadavres sans autorisation devront payer une amende de 5000 FCFA.

Les plus lourdes amendes, 25 000 FCFA, sont réservées à ceux qui présentent un « défaut d’inhumer en dehors en des cimetières », ou qui exhument sans autorisation ou le défaut de permis de bâtir.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.