loader-image
Paris
1:30 pm,
temperature icon 21°C

La stratégie au cœur de l'information

12 avril 2024

Un an après le rachat de Guinness par SABC , les PMEs saluent la clairvoyance du gouvernement  .

Crédit Photo: Groupe Castel

Ce qui aurait pu être une opportunité manquée, est désormais  une soupape de soulagement des PMEs asphyxiée par l’inflation  et la baisse de production .Depuis le rachat de la Guinness par la SABC , la participation des PMEs a augmenté de 03 % permettant à ces dernières de maintenir leurs effectifs et payer régulièrement les salaires. Les PMEs locales se bousculent pour gagner des parts de marchés.

Il semblait avoir beaucoup d’hésitation dès l’annonce des négociations sur le rachat de la Guinness par la SABC, beaucoup voyaient une concurrence déloyale qui et par la suite une baisse des recettes fiscales. C’est tout le contraire car a en croire certains chefs d’entreprises, tous les engagements pris par les brasseries ont été respectés, des chantiers en cours dans les principales villes du pays, Douala, Yaoundé, Bafoussam, Garoua. Tout cela sous la surveillance du ministre du commerce qui veille au Grain .En effet , face aux députes le 23 Juin 2023 , le ministre du commerce rassurait le peuple camerounais sur son engagement à veiller en parfait intelligence avec la commission de la CEMAC  au strict respect des engagements pris par la SABC ,en particulier les investissement prévus dans l’outil de production, l’expansion et l’amélioration du réseau de distribution ,la préservation et la création des emplois etc…Un an après le rachat le constat est satisfaisant

Extension des usines Yaoundé, Bafoussam et Garoua

Un an jour pour jour que la SABC rachetait Guinness, c’est déjà près de 45 milliards de FCFA d’investissement du groupe : Extension des usines  hors de la ville de Douala pour la production des produits Guinness, les travaux sont en cours à Yaoundé, Garoua, Bafoussam. C’est plus de 500 nouveaux emplois créés, nous indique une source aux brasseries. Le groupe SABC construit une ligne d’embouteillage de 35 000 bouteilles par heure.

Réhabilitation usine Guinness de Douala

A Douala, plusieurs unités de production étaient en arrêt dans un état critique, la réfection des infrastructures, le groupe a procédé au réaménagement d’un espace de stockage de 5000 m et la réhabilitation des appareils à Socaver après plusieurs années à l’arrêt. Coût des travaux : 4 milliards de FCFA.

Augmentation recettes fiscales

Dès l’annonce du rachat de la SABC, certains économistes redoutaient une baisse des recettes fiscales, arguments avancés par les opposants au rachat. Cette opération a permis à l’État du Cameroun  d’engranger plus de 51 milliards de FCFA d’impôts, soit 14,5 milliards de FCFA de droits d’enregistrement du contrat de cession payés par Castel ; 36,3 milliards de FCFA de l’impôt sur la plus-value et 37,4 millions de droits d’enregistrement liés notamment au transfert d’actions GCSA détenues par les actionnaires minoritaires, payés par Diageo.

Politique d’import substitution

Forte contribution des prestataires locaux, la participation des entreprises locales fournisseurs a augmenté de 3 %. Malgré les ravages de la chenille légionnaire, les attaques des oiseaux granivores et la destruction des plantations de Sorgho par des pachydermes , la SABC poursuit son programme visant à encadrer les paysans et cultivateurs dans la production de Sorgho.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *