La stratégie au cœur de l'information

5 octobre 2022

Logo Madison Channel
Crédits : Madison Channel

Madison Channel bientôt aux côtés des géants du streaming

Dans un rapport rendu public en 2021 par l’UNESCO intitulé L’industrie du film en Afrique : tendances, défis et opportunités de croissance, l’industrie cinématographique et audiovisuelle du continent est en pleine ébullition. À travers le continent, des modèles émergent. Ces secteurs représenteraient actuellement 5 milliards de dollars américains de revenus et emploieraient environ 5 millions de personnes. Plus loin encore, il pourrait créer 20 millions d’emplois et générer pas moins de 20 milliards de dollars de revenus par an en Afrique si les efforts de structuration et les investissements nécessaires sont réalisés.

Le succès de ces initiatives passe par les investissements privés, d’autant plus que depuis quelques années, le continent est devenu un terrain de bataille entre producteurs et promoteurs, surtout avec le développement du numérique. Malgré la présence des géants comme Netflix, Canal+ et Amazon, Nollywood, Bollywood et les modèles rwandais de production et promotion émergent car le domaine reste embryonnaire à en croire le rapport de l’UNESCO.

Si l’Afrique anglophone se positionne mieux dans cet environnement, l’Afrique francophone ne trouve pas encore sa voie, enfin ne trouvait pas sa voie jusqu’à l’annonce il y a quelques jours de la sortie dans trois ans de Madison Channel, une plateforme américaine mais qui cible l’Afrique et principalement le Cameroun. Pourquoi le Cameroun ? Car c’est la terre d’origine de Mason Ewing, son promoteur.

Filiale de Mason Ewing Corp, Madison Channel croit au potentiel de l’Afrique et en l’avenir du continent car, en 2030, l’Afrique se rapprochera du milliard d’habitants. Un continent qui de plus en plus s’adapte aux défis technologiques et surtout la percée des téléphones Androïd. Selon le cabinet Deloitte, le continent africain en 2020 comptait 660 millions d’habitants équipés d’un smartphone.

« Notre but est aussi d’avoir des canaux assez puissants pour que les Africains puissent avoir Madison Channel sur leurs tablettes ou portables. »

Explique Mason Ewing, PDG du groupe qui, depuis quelques temps, a investi des moyens colossaux pour la production du film Coup de foudre à Kribi. Elle entend produire beaucoup de films avec Madison Channel est EPP (Ewing Power Production).

À la recherche de financement pour le lancement de la plateforme qui va commencer avec 1000 films et séries télés pour après arriver à 3000, Mason Ewing espère mobiliser 150 millions de dollars auprès des partenaires financiers.

Logo animé de la plateforme Madison Channel
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.