loader-image
Paris
11:55 am,
temperature icon 17°C

La stratégie au cœur de l'information

24 mai 2024

Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.
Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.

Le président Paul Biya a reçu hier un envoyé spécial de son homologue chinois Xi Jinping : China is back

Image : PRC.CM

La Chine est de retour au Cameroun. Après l’accord signé de gré à gré pour la deuxième phase de l’autoroute Yaoundé – Douala, le  président Paul Biya a reçu un envoyé spécial de son homologue chinois Xi Jinping. Avec Liu Guozhong, pendant presque une heure de temps ils ont parlé du renforcement des partenariats stratégiques

En 2017 la chine qui finançait 70 % des projets d’infrastructures du pays avait mis fin au financement par ses institutions bancaires, l’empire du milieu dénonçait la non maturation des projets, la corruption et le non-respect des engagements financiers par la partie camerounaise …Le président avait alors effectué une visite en chine où il signa entre autres, un accord sur le renforcement des capacités de dirigeants camerounais. La Chine s’était retirée du financement de tous les projets dans lesquels elle s’était engagée ; logements sociaux, autoroute Kribi Lolabe, autoroute Yaoundé-Douala, barrage bini à warack, etc…

Les 26 et 29 Novembre de l’année dernière, une délégation chinoise de haut niveau de la China Eximbank (CEXIM) conduite par son Vice -Président chargé de la gestion du Risque, Li ZHONGYUAN, a séjourné en terre camerounaise, après plusieurs travaux intenses avec e MINEPAT, le banquier chinois avait annoncé un changement de paradigme dans le financement des projets au Cameroun avant de poursuivre :

« La banque est disposée à continuer à travailler dans le cadre de la coopération financière Chine-Cameroun, sous la direction des deux gouvernements, notamment dans les domaines de l’industrialisation, de la transformation structurelle de l’économie et dans le développement de l’économie verte à faibles émissions de carbone » Li ZHONGYUAN.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *