La stratégie au cœur de l'information

30 novembre 2022

Tawamba… et la leçon d’économie pour un patronat plus fort et un Cameroun prospère !

Un régal ! Cette émission d’actualités Hebdo de ce dimanche ! Un vrai régal ! Et pour ceux qui sont gourmands de show d’intelligence au prétexte de l’actualité, en l’occurrence économique, ils en redemandent ! Le seul défaut de ce beau et intelligent moment de télévision ? Trop court !

Et pourtant les sujets abordés n’étaient pas à la portée du premier venu… J’aurai même tendance à dire qu’il s’agissait d’un RDV média élitiste et donc restreint. Mais, le président du GICAM avec maestria, a réussi à rendre accessible la fiscalité, l’inflation, le PIB, la balance, les effets de la dette intérieure… bref, il nous parle d’économie comme s’il parlait de football ! Chapeau bien bas à Célestin Tawamba. Il défend les intérêts du grand patronat, des PME avec des arguments concrets et traçables. Il ne fait pas d’incantations mais reste sur du factuel. Il le revendique d’ailleurs. Dénoncer les entrepreneurs voyous ne l’empêche pas de soutenir fortement cette majorité d’entrepreneurs, patrons citoyens et patriotes. Il récuse, légitimement tout amalgame.

Est-il un extrémiste ou radical ? Non répond-il sereinement. Il nomme les choses, il donne un nom aux maux, avec des mots, pour qu’ensemble gouvernement et patronat trouvent des solutions. Pour que vive notre économie sur le retour de la croissance.

Notre gouvernement a besoin d’un Célestin Tawamba à la tête du patronat pour avancer et les entreprises doivent avoir un Célestin Tawamba à la tête du patronat pour non seulement assurer efficacement la défense de leurs intérêts, mais aussi, inventer de nouveaux modèles de développement de leurs entreprises. En gros, un patron des patrons inspirant et protecteur.

Comment les patrons du Gicam laisseront partir le patron des patrons… alors qu’ils ont encore tant besoin de lui ? That’s the question.

Retrouvez l’émission ici : https://www.facebook.com/CRTVweb/videos/379360994345147/

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *