La stratégie au cœur de l'information

5 octobre 2022

Quand Binance prépare les africains aux défis de la blockchain et de la cryptomonaie
Crédit : Maicon Fonseca Zanco - Pixabay

Quand Binance prépare les africains aux défis de la blockchain et de la cryptomonaie

« Le changement ne viendra pas si nous attendons une autre personne ou une autre fois. Nous sommes ceux que nous attendions. Nous sommes le changement que nous recherchons. »

Barack Obama

Cette citation de Barack Obama est pleine d’enseignements pour l’Afrique qui doit se préparer aux défis de la blockchain et de la cryptomonnaie. L’Afrique est en plein essor en terme d’adoption des cryptomonnaies, selon le rapport 2020 Geography of Cryptocurrency de Chainalysis. Au-delà de l’encadrement de cette activité en Afrique, il y a le volet non négligeable de formation et d’éducation des africains contre les cybercriminels, escrocs et arnaqueurs qui pullulent sur le continent.

Selon ce rapport, la majeure partie de l’activité en provenance d’Afrique va à Binance, la plus grande bourse de cryptomonnaies au monde en termes de volume d’échanges qui fournit une plateforme pour le trading de diverses cryptoactifs. Il est donc de sa responsabilité d’éduquer, sensibiliser et favoriser l’adoption de la cryptomonnaie et de permettre une plus grande accessibilité financière pour tous les Africains.

C’est dans un hôtel chic de la capitale ivoirienne que le 5 mars, Binance organisait une série de masterclass sous la supervision de la Directrice Binance Afrique francophone Carine Dikambi, qu’accompagnait deux panélistes de haut niveau dans l’écosystème de la blockchain et de la finance numérique en Côte d’Ivoire, notamment Marcel Ziaga, Educateur Financier Certifié (CFEI) et Lassina Fofana, expert en technologie blockchain, en sécurité informatique, Fondateur et CEO de Biwari.

« Binance vise à responsabiliser chaque Africain, chaque jeune en les exposant à des moyens pratiques d’acquérir la liberté financière dans un monde post-pandémique en proie à un ralentissement économique et à une inflation croissante. »

a laissé entendre la responsable Afrique francophone de Binance, Carine Dikambi

« Avec la population la plus jeune du monde, la main-d’œuvre africaine devrait être la plus importante au monde d’ici 2045. Il y a environ 226 millions de personnes âgées de 15 à 24 ans, une grande génération de jeunes et de diplômés qui tentent de cambrioler le monde du travail. Du fait d’un énorme chômage, les jeunes d’Afrique sont poussés vers l’entrepreneuriat pour développer des services et générer de la richesse. »

a tenu à rappeler Lassina Fofana sur les opportunités qu’offrent le continent

Avec sa dimension inclusive, Binance entend attirer dans cet univers de la cryptomonaie toutes les catégories sociales, paysans, commerçants, salariés, une série de formation est annoncée à partir du 19 mars 2022, la « Binance Crypto Academy ». C’est un programme récurrent de formation en présentiel étendu sur 1 mois destiné à enseigner aux débutants les bases de la technologie blockchain, de la cryptomonnaie et du trading. Le programme se déroulera dans 5 centres de formation répartis dans 3 pays dont : Cryptoly (Douala, Cameroun), Inoni Tech (Yaoundé, Cameroun), Cabinet VGN (Togo), Easy Crypto (Togo) et Bit Trading Edu (Côte d’Ivoire).

« L’Afrique est un marché très important pour Binance ou pour toute autre entreprise blockchain car nous voyons la profonde opportunité que la blockchain apporte à l’ensemble du continent. »

expliquait lors de la rencontre d’Abidjan Marcel Ziaga

La rencontre du 5 mars était animée par la présence des 3 Binance Angels locaux ivoiriens et le nouveau community manager de Binance Afrique francophone, Monsieur Ayémou Loïc-Yvan. Ces volontaires passionnés de la blockchain et de la cryptommonnaie appelés Binance Angels ont partagé chacun à leur tour des méthodes dites intelligentes pour les investissements sur l’échangeur, des directives, des informations, des formations aux utilisateurs sur les différents réseaux sociaux de l’échangeur.

Carine Dikambi, Directrice Binance Afrique francophone, a profité de son séjour en Côte d’Ivoire pour mener une série de rencontres avec tous les acteurs de l’écosystème blockchain et fintech d’où ses récentes rencontres avec Edith Brou l’une des puissantes femmes entrepreneures.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.