La stratégie au cœur de l'information

5 octobre 2022

Grève contre la vie chère dans le Noun, le ministre Nji Njoya Zakariaou désamorce la bombe
Crédit : Albert Backer - commons.wikimedia.org

Grève contre la surenchère et la vie chère dans le Noun, le ministre Nji njoya Zakariaou sur le terrain pour la promotion et le maintien de la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble harmonieux.

Le département du Noun est en ébullition depuis quelques semaines. Les mouvements d’humeurs contre la vie chère ont atteint une phase critique samedi dernier lorsque les populations d’une localité ont embarqué de force les responsables des FMO (commissaire de police et commandant) pour le palais du roi des bamouns.

Foumban, Foumbot, Malentouen, les jeunes, principalement les moto taximen sont devenus porte-paroles d’une population qui ne supporte plus les hausses vertigineuses des prix des engrais et autres produits de grande consommation. Depuis ce lundi matin, le calme est revenu dans le département. Et pour cause, la descente sur le terrain du ministre délégué à la défense Nji Njoya Zakariaou.

Devenu un symbole dans le département, tout le monde l’écoute, ceci sans distinction d’âge ni de formation politique. Il n’a pas trouvé le sommeil depuis ce week-end, à Foumbot et Foumban avec le sous-préfet et les responsables des forces de maintien de l’ordre, Nji Njoya Zakariaou aux côtés du préfet sillonne le département à la rencontre des autorités. Il est allé vers les populations prêcher le respect de l’autorité de l’État et des institutions de la République, tout en promettant des solutions rapides contre la vie chère.

“Le ministre Nji Njoya Zakariaou, un homme d’action et de terrain… Excellence monsieur le ministre, nous vous serons à jamais reconnaissants pour tous les efforts consentis pour le respect des institutions de la République, la promotion et le maintien de la paix, la cohésion sociale dans notre très cher et beau pays, le Cameroun. Merci infiniment !”

Pouvait-on lire sur des tracts lors du passage du ministre.
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.