La stratégie au cœur de l'information

5 octobre 2022

Coup dur pour Netflix qui perd des talents et abonnés
Crédit : Deepak - pixahive.com

Coup dur pour Netflix qui perd des talents et abonnés

A cause d’une politique de restriction de libertés, le géant mondial Netflix perd 200 000 abonnés. Une première depuis plus de dix ans, due au départ de plusieurs jeunes créateurs dans la section Kids & Family, génératrice de multiples séries. Seuls les esprits libres sont capables de créer, disait Henry Ford, une logique qui trouve tout son sens dans la gestion de Netflix. Car, la restriction des libertés mise en cause par les talents, a plutôt été néfaste sur la productivité.

« Nous voulons être la maison de l’émission préférée de tout le monde. »

Affichait comme devise  Phil Rynda (Directeur de la création créative et du développement de l’animation originale de Netflix)

Il a été licencié et sa devise a été remplacée par celle du co-PDG de la plateforme, Reed Hastings : « Nous voulons faire ce que le public veut voir ».

Netflix est accusé par certains réalisateurs de manipulation de données, d’autres se plaignent également des mauvaises promotions que subissent leurs projets. C’est un véritable coup dur pour Netflix qui au-delà des 200 000 abonnés perdus au premier trimestre 2022, a encore perdu en mars de cette année 700 000 abonnés à cause de la guerre de Russie. Pourtant, la direction prévoyait d’en gagner 2,5 millions supplémentaires cette année. Cette perte devrait s’accentuer au second trimestre 2022 puisque Netflix prévoit de perdre 2 millions d’abonnés au cours de cette période.

Parti d’une idée simple de vente des cassettes en ligne, l’entreprise commence ainsi son activité de location de DVD par abonnement mensuel en 1999, alors que le secteur du commerce électronique n’en est qu’à ses débuts. Un pari qui s’est avéré payant car en juillet 2021 la capitalisation de Netflix était de 237 milliards de dollars.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.