La stratégie au cœur de l'information

5 octobre 2022

CAN 2021 l’implication de SOS Madison International et l’espoir pour la jeunesse
Crédit : Cameroun Liberty

CAN 2021 : l’implication de SOS Madison International et l’espoir pour la jeunesse

La 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations vient de s’achever au Cameroun et le pays a tout fait afin d’offrir au continent une CAN la meilleure jamais organisée sur ses terres. Elle était belle, très belle même, et mérite un 8 sur 10 selon Vincent Traoré, l’attaquant du Burkina-Faso. Hors des stades, il y avait les fan zones les plus importantes parrainées par les premiers magistrats des différentes villes et animées par les sociétés brassicoles. L’ONG Baby Madison International en a profité pour mobiliser des jeunes afin de nettoyer les fan zones en ramassant les déchets plastiques, bouteilles et sachets chaque matin après la folie des soirées foot.

Pour son promoteur Mason Ewing, il était question de mettre en avant la protection de l’environnement qui lui est très chère, mais surtout d’impliquer la jeunesse au grand événement. Que ce soit au stade cité Cicam ou à Bonaberi, ou encore Yassa, ils étaient présents chaque matin, vêtus de t-shirt blancs. Très engagé pour les droits des enfants et la promotion de la jeunesse à travers les initiatives, Mason Ewing ne compte pas s’arrêter là. En effet, accompagnée des entreprises citoyennes, SOS Madison International, organisme d’utilité publique, propose son aide aux communautés nécessiteuses, aux enfants vulnérables, et souhaite s’impliquer auprès de la jeunesse camerounaise. Et à travers son histoire, Mason Ewing aspire à leur redonner.

« On n’est pas orphelin d’avoir perdu père et mère, mais d’avoir perdu l’espoir », proverbe africain qui résonne davantage dans nos cœurs aujourd’hui et qui devrait interpeller tous les enfants du continent.

Avec 200 millions d’habitants entre 15 et 24 ans, l’Afrique a la population la plus jeune au monde. Rien qu’au Cameroun, les personnes ayant entre 15 et 24 ans représentent 3 606 696 habitants, ce qui équivaut à 20,7% de la population totale, soit un camerounais sur 5.

Une civilisation se juge par sa capacité à inspirer de l’espoir à sa jeunesse. Si ceux qui représentent le futur ne croient plus en l’avenir, c’est l’ensemble de l’équilibre social qui s’effondre. Ils sont des milliers à prendre la route de l’exile chaque jour, certains au risque de leur vie. D’autres ont tout simplement choisi la drogue, la prostitution, le banditisme et pire encore.

À travers sa fondation SOS Madison International, Mason Ewing a choisi d’agir. Il pense qu’il est important pour la jeunesse d’avoir des référents à qui ils peuvent s’identifier pour affronter la vie. Aveugle depuis l’âge de 14 ans, Mason Ewing a perdu ses parents puis a été abandonné par l’Aide Sociale à l’Enfance, forcé de vivre dans la rue en France. Il devait non seulement affronter tout type d’épreuves, notamment la misère et délinquance qui fait rage dans les rues, mais également son handicap visuel. À 40 ans, il est aujourd’hui à la tête de Mason Ewing Corp. basé à Los Angeles.

Son nom a fait le tour du monde en 2006 lorsqu’il organisait son premier défilé de mode à Paris, lui, un Noir camerounais aveugle et créateur de mode. Aujourd’hui patron d’entreprise de multimédias et de production de vêtements avec écritures en braille, Mason souhaite transmettre son histoire à la jeunesse camerounaise afin de leur rappeler que tout est possible avec du courage et de la détermination.

Le Cameroun organise dans quelques jours la fête nationale de la jeunesse. Selon son représentant, des vidéos et messages de Mason Ewing seront retransmis dans les lycées et collèges pendant la période des festivités et lors des kermès organisées dans les établissements.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.